PhP blog

Rendements décroissants

L’érudition non seulement historique mais aussi philosophique devient une matière vivante qui renvoie le lecteur à sa situation concrète.Mais, dira-t-on, il y a dans tout doute sincère un élément précis et stable : c’est la conscience de notre ignorance sur le fond des choses ; c’est la conception d’une réalité simplement possible qui dépasserait notre pensée, conception toute négative et limitative, qui n’en a pas moins une importance souveraine pour restreindre notre « orgueil intellectuel».Mais ne sympathisons-nous qu’avec des consciences ?Il l’a fait en dépit de bien d’autres obstacles qui venaient contrarier le jugement de sa raison.En recherchant dans les archives d’actualités de l’année précédant le début de ces récessions, je n’ai trouvé pratiquement aucun avertissement émanant d’économistes concernant une grave crise à venir.La vérité demeure ensevelie sous les maximes d’une politesse fausse.Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Les trente premières années se passent à ne pas pouvoir se réveiller, les trente suivantes à ne pas pouvoir s’endormir ».Étendons alors à l’ensemble de notre système solaire, mais limitons à ce système relativement clos, comme aux autres systèmes relativement clos, les deux lois les plus générales de notre science, le principe de la conservation de l’énergie et celui de la dégradation.Dans les prochains jours, il faut craindre un autre conflit autour du plan d’aménagement et de développement durable de la Corse.Il importe seulement d’ajouter, à ce sujet, que la concentration nécessaire de nos pensées et de notre activité sur la vie réelle de l’Humanité, en écartant toute vaine illusion, tendra spécialement à fortifier beaucoup l’adhésion morale et politique du peuple proprement dit à la vraie philosophie moderne.Le cerveau ne doit donc pas être autre chose, à notre avis, qu’une espèce de bureau téléphonique central : son rôle est de « donner la communication », ou de la faire attendre.

Share This: