Php Bbnxg

Pierre-Alain Chambaz

Spread the love

Les relations entre les industriels et la grande distribution sont à nouveau sous le feu des projecteurs depuis plusieurs semaines. Comment en serait-il autrement, si la psychologie a pour objet l’étude de l’esprit humain en tant que fonctionnant utilement pour la pratique, et si la métaphysique n’est que ce môme esprit humain faisant effort pour s’affranchir des conditions de l’action utile et pour se ressaisir comme pure énergie créatrice ? Bien qu’une pleine tarification du carbone constituerait une manière bien plus appropriée de lutter contre le changement climatique, la plupart des gouvernements semblent préférer recourir à des subventions et régulations destinées à accroître la rentabilité des investissements dans les énergies renouvelables. Pousser un prix unique c’est aller à l’échec car les pays pourront être prêts à aller très vite sur la partie incitatives, mais devront avoir une action plus progressive sur la partie punitive pour éviter des ajustements trop brutaux sur les entreprises et les salariés qu’elles emploient. Les hommes se rangent de l’un ou de l’autre parti dans chaque cas particulier, suivant cette direction générale de leurs sentiments, ou suivant le degré d’intérêt qu’ils prennent à la chose qu’on propose de faire faire au gouvernement, ou bien encore suivant leur persuasion que le gouvernement fera ou ne fera pas la chose de la façon qu’ils préfèrent. Interrogations d’abord sur la souplesse et l’efficacité d’une institution inédite, composée de 209 élus, représentant 131 communes et 4 départements, aux intérêts parfois divergents. Cette mer fermée, ouverte à l’ouest par le détroit de Gibraltar (notre photo de couverture) et à l’est par le canal de Suez, n’est pas qu’un lieu de passage, où naviguent chaque jour 2″000 navires, dont 300 pétroliers, l’un des trafics les plus denses du monde après la Manche. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Sage est l’homme qui, ayant deux pains, en vend un pour acheter un lys ». Et c’est pourquoi il nous arrive d’orienter dans plusieurs directions successives notre connaissance du même objet et de faire varier sur lui les points de vue. En poussant jusqu’au bout cette distinction fondamentale, on pourrait se représenter deux mémoires théoriquement indépendantes. La raison serait choquée si l’on intervertissait l’ordre des termes, comme elle pourrait l’être si l’on s’obstinait à ne voir dans cette harmonie que le résultat d’une coïncidence fortuite. Ce serait lui demander encore de s’en tenir à une mani­pulation de concepts. Mais, quand nous considérons l’animal en lui-même, comme être individuel et distinct, il nous est impossible au contraire de ne pas reconnaître un lien de solidarité entre les forces plastiques qui déterminent ici la formation du cœur, et là celle du poumon ou du cerveau ; entre les actions vitales qui élaborent les tissus, les humeurs, et celles qui doivent ultérieurement irriter les tissus, employer dans l’économie animale les humeurs sécrétées ; entre les actes qui préparent l’accomplissement d’une fonction et ceux par lesquels la fonction s’accomplit. Ajoutons, conformément à une autre observation de Pascal, un mot de réponse à une objection qu’on fait souvent, de nos jours, à la philosophie : qu’elle ne peut que proposer des hypothèses impossibles à démontrer, et pour lesquelles en conséquence on ne saurait obtenir un consentement général. Une fois ces groupes solidement édifiés sur la rationalisation du paysage concurrentiel français, jusqu’à la création de quasi-monopoles dans certains cas (mais bénéficiant toujours d’un tissu de fournisseurs locaux d’autant plus malléables qu’ils sont devenus beaucoup plus petits que leurs clients), ils ont pu partir à la conquête du monde dans les années 80-90. Le journal doit nécessairement tenir compte de cette déperdition, chaque jour plus grande en France, de la faculté d’attention. Cette dénaturation du langage n’est pas anodine, elle contribue, elle aussi, avec les autres règles, à fragiliser les contenus et la crédibilité des paroles politiques. Il a l’aspect d’une forteresse carrée mais ce fut une résidence avec ses jardins, ses fontaines, son système sophistiqué de ventilation, ses mosaïques animées de paons et d’archers et ses moucharabiehs. Dans les comparaisons entre pays, aucun pays ne surclasse ses concurrents dans tous les domaines. A ce stade mieux vaut se contenter d’observer que ce nouveau psychodrame européen émeut plus les éditorialistes que les marchés ou les acteurs de la City. Notre raison, incurablement présomptueuse, s’imagine posséder par droit de naissance ou par droit de conquête, innés ou appris, tous les éléments essentiels de la connaissance de la vérité. C’est renforcer l’Etat que le ramener sur ses compétences régaliennes. Elle révèle en effet à quel point les nouvelles générations, nées à partir des années 80, adoptent une approche résolument différente du monde de la banque. Mais nous pouvons d’ores et déjà imaginer quels en seront les acteurs clés : géants du divertissement, incontournables de la toile mais aussi assureurs et assisteurs. Il n’en demeure pas moins que ces mesures ne permettent de dégager aucun pouvoir d’achat supplémentaire immédiat pour les plus bas salaires, et privilégient au contraire ceux qui ont les moyens d’épargner à long terme, l’abattement fiscal augmentant avec la durée de détention des actions.

Archives

Pages