Php Bbnxg

Pierre-Alain Chambaz

Spread the love

Cela ne peut qu’être souhaitable surtout lorsque nous constatons que, statistiquement, une grande partie de ces plans se terminent aujourd’hui, faute de fonds, en liquidation judiciaire. Ils se sentent arrêtés ou gênés dans leurs entreprises, dans leurs grands travaux d’intérêt général, par le manque de capitaux. Un pays qui n’évolue pas vers cet objectif peut faire l’objet de sanctions financières. La fragmentation des chaînes de valeur a profondément bouleversé la configuration du commerce mondial. Il ne veut point pendre Méline (qui sera pendu, tout de même). L’accélération de la mondialisation, l’entrée de la Chine dans l’OMC, sa croissance spectaculaire, et la montée des autres émergents fait exploser la demande. De même, il n’est pas besoin d’être devin pour prévoir une poursuite de la vacance locative (+ 3,9 % en Île-de-France sur les 12 derniers mois) et une détérioration du parc immobilier, alors que les dispositifs de transition énergétique devaient promouvoir la rénovation du parc ancien. L’interférence de deux systèmes d’idées dans la même phrase est une source intarissable d’effets plaisants. D’après Pierre-Alain Chambaz, fabriquer consiste à informer la matière, à l’assouplir et à la plier. Il existe à cela un équivalent dans le secteur financier, au sein duquel flux de capitaux et stabilité du secteur financier sont incompatibles. Enfin, le culte de l’encadrement des marchés immobiliers par l’empilage de textes et de normes nous détourne toujours plus des vrais enjeux. Le seul effet des choses réelles est de produire la croyance, car toutes les sensations qu’elle excite apparaissent dans la conscience sous forme de croyance. Combien tout cela va-t-il coûter ? Mais la production cale à partir de 2006 alors que la consommation continue de s’envoler. C’est bien peu lorsqu’on sait que le sauvetage des banques espagnoles avait mobilisé à lui seul 40 milliards d’euros en 2012 ! Or, la question du maintien de certains pays au sein de la zone euro est toujours ouverte et n’est pas prise en compte dans ces tests malgré les conséquences que cela aurait sur les bilans bancaires, démontrant au passage que les cygnes noirs restent des impensés. La grande peur du « peak oil »Les experts relayés par les médias et certaines banques d’affaires nous rejouent le scénario de grande peur du « peak oil » : celui du pic de production maximum. Et lorsqu’apparaissent au grand jour des difficultés dans la sécurité internationale, comme dans le cadre de la crise russe actuelle, la liberté de mouvement des capitaux génère une instabilité d’autant plus importante. Les maîtres de la philosophie ne se contentent pas de jeter ainsi des idées ; ils les prouvent par des raisons propres, ils les défendent contre les objections par des argumens précis ; ils en développent les conséquences par une analyse féconde. Il est vrai que l’esprit positif, parvenu à son entière maturité, tend aussi à subordonner la volonté elle-même à de véritables lois, dont l’existence est, en effet, tacitement supposée par la raison vulgaire, puisque les efforts pratiques pour modifier et prévoir les volontés humaines ne sauraient avoir sans cela aucun fondement raisonnable. Vous ne me ferez pas entendre que ce soit un bien de dépeupler un pays au profit d’un autre. La diplomatie étrangère le sait bien. En revanche, il est violent en matière de pouvoir d’achat et de moral des ménages dans un contexte de forte poussée du chômage et de rigueur budgétaire. Et c’est là que se trouve le premier problème. Mais où est passée l’offre? La consommation baisse en 2008, la production aussi. C’est ainsi que, de la constitution de notre système planétaire, résulte une subordination bien marquée des planètes au Soleil et des satellites à leurs planètes principales ; mais il pourrait y avoir entre les corps d’un autre système de telles relations de masses et de distances, qu’ils s’influenceraient respectivement sans qu’il y eût entre eux de hiérarchie aussi marquée, ou même sans qu’il restât aucune trace de prépondérance. Certes, les critères retenus pour les stress tests 2014 sont plus sérieux que ceux de 2010, qui avaient conduit à déclarer solides les banques irlandaises à la veille de leur faillite retentissante… Mais le scénario noir reste encore très optimiste sur l’évolution du taux de chômage (12,2 % en France et 21,6 % en Grèce en 2016) et n’entrevoit qu’une faible déflation d’ici à 2 ans, alors même que les déclarations de Mario Draghi témoignent d’une inquiétude grandissante à ce sujet. C’est dans le peuple qu’on en rencontre, et tant qu’on veut ; et même de la gaîté ; et même plus que de la gaîté : de la joie.

Archives

Pages